AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 

 patience solitaire ou pas. [libre]

avatar
Tohoshi Yoshimari


Messages : 26
Féminin Année d'étude : huitième année
Date d'inscription : 25/08/2010
ÂGE : 106
Topics : on


+
Relations:
MessageSujet: patience solitaire ou pas. [libre]   Sam 18 Sep - 15:01

Ville différente, établissement différent, bâtiment différent, même les chaises n'étaient pas comme là où il avait passé ces dernières années de sa vie à étudier... plus d'ennemi.... plus d'ami. Seulement des inconnus, les rares physionomie ressemblant à des connaissances perdaient leur ressemblance à moins de cinq mètres... les profs n'étaient pas les mêmes, mais les cours toujours aussi linéaire... L'ambiance de la classe n'aidait pas vraiment et Tohoshi restait donc au coin avant gauche de la classe. Isoler, mais au moins le brouhaha ne gênait pas son écoute du cour... c'était tout ce dont il avait besoin. Il avait une bonne mémoire auditive mais possédait aussi les ''oreilles du démon'' en effet ou qu'il se trouve lorsqu'une discussion ce passais son oreille ce focalisait dessus et il suivait sans mot dire, espionnant malgré lui les propos évoquer.

La matinée s'était passée relativement bien... Math, Histoire, langue... puis l'heure de manger. Prenant son repas seul Tohoshi ce demanda ce qu'il ferait en attendant le prochain cours. Dehors les autres élèves jouaient ensemble. Le foot ne l'avait jamais attiré d'une quelconque manière... Tous se connaissaient déjà et restaient avec les personnes qu'ils appréciaient le plus. Tohoshi ne se voyait pas débarquer comme cela en disant « salut c'est moi » ou un truc dans le genre... Créer des liens avait toujours été pour lui la chose la plus difficile, au point qu'il ne s'y risquait finalement que rarement.

De plus il n'aimait pas les gens. Il pouvait apprécier quelqu'un, mais il n'aimait pas la masse. Cela ce traduisait par une certaine misanthropie qu'il ne montrait pas souvent mais qui lui permettait de répliquer avec facilitée aux réflexions des personnes qui lui cherchaient des noises lorsqu'il ne les ignorait pas simplement. Il décida d'aller dans la salle ou aurais lieux son prochain cours. À l'étage le lycéen décida de se placer devant à coter de la fenêtre et sortit une petite boite transparente qu'il avait toujours sur lui, cette petite boite contenait les dé les plus couramment utilisés sois ceux à 6,8,10,12,20 faces et la pyramide permettant d'avoir un dé a 4face... il avait deux exemplaires de dé a 10face afin de simuler le D100. Mais dans sa trousse se trouvait une sphère qui était aussi un dé possédant réellement 100 faces.... tel était « l'équipement » dont il se paraît toujours... prêt a débuté une partie JDR papier à n'importe quel moment les feuilles, le crayon et la gomme étant intégrés à ses affaires scolaires leurs présences à elles paraissaient naturelle...

Se mettant à l'aise sur sa chaise il commença à laisser vagabonder son esprit ce coupant alors du monde réel. Dans cet état, le temps n'avait plus la même vitesse : elle n'était plus constante. Au début, le temps semble passer plus lentement, mais plus il passe plus il semble passer rapidement. Il partit alors dans son imagination celle-ci avais un pouvoir étrange sur lui.... Il lui arrivait lorsqu'il imaginait des choses assez intensément qu'il se retrouve avec le souffle un peu court.... pire il avait appris certain coup de cette manière sans aucun entrainement ni essais. Lors d'un entrainement de Judo il s'était surpris à faire une clef de bras à son adversaire à l'aide de ses gambes alors que le professeur ne leur avaient jamais appris ce mouvement. Même si cela faisait partit de ce qu'il appelait ces ''coup de génie'' qui consistait à trouver la bonne solution à un problème physique ou logique sans parvenir à expliquer comment il en était arrivé là.... lorsque cela arrivait en DS et qu'il était pressé il utilisait alors la fameuse formule « on admet que » qui lui permettait de poursuivre son contrôle en ce basant sur ce résultat.

Quelques bruits provenant du couloir interrompirent son état que certain décrirait de transe. Prenant son D20 il le laissa rouler sur la table...

*16 rien d'exceptionnel. En bien ou en mal c'est l'avenir qui me le dira....*

Remettant le dé dans la boite il se saisit d'un de ceux qui avaient 10 face et commença à le faire tourner comme une toupie pour faire passer le temps...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taka Murakami


Messages : 220
Féminin Année d'étude : Septième
Date d'inscription : 22/06/2008
ÂGE : 26
Topics : ON
I'M : a delicious poison (ou un poison tout court u_u)


+
Relations:
MessageSujet: Re: patience solitaire ou pas. [libre]   Jeu 23 Sep - 16:41

- Je m'ennuie.

Un soupire.

- Je m'ennuie, je m'ennuie, je m'ennuie...

Oui, on l'aura compris, Taka s'ennuyait cruellement. C'était l'heure du déjeuner et elle venait de passer une effroyable matinée où s'étaient enchaînés des cours plus chiants les uns que les autres, bref, une vraie misère. Elle n'était pas du genre studieuse, pour elle, rester assise des heures derrière un bureau à écouter les déblatérations assommantes d'un prof, c'était le supplice ultime. Bon, elle avait beau créer quelques petites embrouilles à la moindre occasion, des fois, ça ne suffisait pas. Et pourtant, on ne pouvait pas dire qu'elle n'y mettait pas du sien. Elle avait fait en sorte de renverser la chaise d'un type qui se balançait devant elle. Elle avait bien ri quand il s'était méchamment cassée la figure. Et elle n'avait pas été la seule. Mais la distraction avait été de courte durée et l'heure de cours avait continué, longue, trainante, tuante. L'angoisse totale. Le pire, c'est qu'elle n'avait rien trouvé d'autre comme mauvais coup pour égayer un peu sa matinée. Elle avait pourtant bombardé discrètement une fille de petites boulettes de papier, essayé de faire tourner en bourrique un prof en lui faisant réexpliquer six fois la même chose, mais non. Personne ne s'était énervé, n'avait commencé à péter une durite dans la salle de classe, tout était resté aussi mort qu'au début.

Aussi, quand l'adolescente était sortie de la salle de classe pour la pause de midi, elle avait respiré un grand coup. Ca faisait du bien ! Un prisonnier se trouvant libre après une éternité d'enfermement n'aurait pas autant apprécié la liberté que Taka. Cette dernière était donc descendue au réfectoire pour prendre son repas qu'elle avait rapidement englouti, peu encline à perdre du temps à ne rien faire. Elle avait perdu une matinée à ne faire chier personne, il fallait qu'elle se rattrape ! Seulement, une fois n'est pas coutume, elle ne trouvait pas de victime ou de plan machiavélique. Tout le monde était tranquillement occupé à bavarder les uns avec les autres, à manger ou à vaquer à des occupations en groupe qui ne laissaient aucune opportunité à Taka. C'était pas drôle !

Bon, tant pis, puisqu'elle n'avait pas d'autre choix que de chercher ailleurs, l'adolescente quitta le réfectoire pour chercher une victime entre les murs de l'école. Il n'y avait pas foule à cette heure là. Avec un soupire dépité, la jeune racaille grimpa à l'étage pour aller voir du côté des salles de cours. Au point où elle en était, même un prof ferait l'affaire. Et puis, dans le fond, l'idée était assez plaisante. Défier l'autorité... Pas de doute, elle savait y faire de ce côté là ! Elle n'était pas une chieuse reconnue pour rien. Mais finalement, ce ne fut pas un prof qu'elle trouva en passant la tête dans une salle vide. Non, elle trouva un type solitaire qu'elle ne connaissait pas. Le pauvre, il était sans doute loin de penser que sa journée allait virer à quelque chose de beaucoup moins tranquille. Et oui, Taka venait de passer en mode super-chieuse qui a trouvé une cible idéale pour enfin dire d'avoir une journée correcte. Avec un sourire qui ne présageait rien de bon, l'adolescente entra dans la salle et se dirigea vers le type. Elle prit une chaise et se posa en face de lui, le détaillant. Il avait l'air très propre sur lui, tout ça, pas le genre de type qu'elle jugerait intéressant au premier abord. Mais les apparences sont trompeuses, elle le savait, aussi ne se laisserait-elle pas surprendre en cas de revirement soudain.

- Yo !

Elle fit un sourire au type tout en regardant les affaires qu'il avait sortit. Tiens, des dés de jeu de rôle. Elle en piqua deux sur la table et entreprit de les examiner.

- C'est quoi ça ?

Elle savait parfaitement ce que c'était, ses frères avaient déjà organisé des parties chez eux, mais elle n'y avait jamais pris part. Elle préférait nettement observer et faire chier les joueurs. Mais là, elle avait envie d'embêter le garçon, donc elle faisait celle qui ne connaissait pas, tout ça, en espérant voir une ouverture pour bien embêter son interlocuteur. Déjà que son apparition pouvait surprendre... Et oui, Taka ne faisait pas toujours dans la dentelle. Apparaître, entrer direct dans le feu de l'action sans préliminaires, présentations, salutations, tout ça, c'était sa manière de faire. Une manière de faire qui était bien plus amusante et intéressante qu'une présentation mutuelle dans les règles. Les règles, c'est pas drôle. En tout cas, elle espérait qu'elle ne perdrait pas son temps avec le mystérieux individu face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tohoshi Yoshimari


Messages : 26
Féminin Année d'étude : huitième année
Date d'inscription : 25/08/2010
ÂGE : 106
Topics : on


+
Relations:
MessageSujet: Re: patience solitaire ou pas. [libre]   Sam 2 Oct - 20:08

Le D10 qui tournait sur la table commença a vaciller au moment ou la porte de la salle s'ouvrit. Réflex naturel Tohoshi regarda qui était le nouveau venu, en ce demandant si il était vraiment possible pour que quelqu'un prenne le même genre d'initiative que lui. Aussi il observa vaguement l'étudiante qui venais de rentrer. À priori elle était pas bien grande mais pas minuscule non plus et ce qu'il voyait de ces bras laissait voire une certaine finesse de ces membres voire une maigreur...

Jupe et débardeur, le genre de tenu qui ne casse pas trop avec les température extérieur actuel... en dehors de cela le jeune homme s'attarda pas sur son visage remarquant simplement ces cheveux roux ce qui était plus que rare au japon, et des yeux claires étant donner qu'il s'agissait d'un coup d'œil pseudo furtif et non une inspection en règle... Reportant son attention sur le dé qui avais finit de tourner pour s'arrêter sur le 0. Ce résultat laissa le jeune homme un peut pensif jusqu'à ce que la vue de la trouble fête s'impose à lui alors qu'elle s'installait machinalement en face.

Forcé a l'observer de nouveau Tohoshi et un sale impression: cette personne avais un comportement brusque et ce faire détailler comme cela ne l'aidait pas a ce détendre. Au « yo » relativement énergique de la jeune fille il ne fit que lever la main. Il avais la flemme de faire plus mais l'acte qui suivit le dérangea. En effet l'étudiante inconnue c'était servi dans ces affaire sans demander quoique ce sois ni même prévenir que par un regard diriger sur l'objet de sa convoitise. Prendre sans demander était une chose qui avais le don de mettre de mauvais poile Tohoshi car lui demandait toujours pour tout et a tout le monde et il attendait que le monde le lui rende.

La désinvolture de la question n'était pas habituel surtout que les main de l'inconnue avaient décidées de cibler les dés à 8 et 12 faces, des dés dont il n'avait pas souvent eu l'occasion de ce servir. Mais la personne par sa question demandait une réponse et lorsqu'il s'agissait d'apprendre à quelqu'un Tohoshi répondait présent.


''Tous sont des Dés tu tien un dé a 12 face avec ces pentagone et celui a 8face triangulaire. Même si ils sont inhabituels par rapport aux dé a 6faces ordinaires même dans des domaine spécifique on ne les trouve pas tout le temps. Les dé les plus utilisé sont le D6, le D20, et le D100 immédiatement suivi par le D10. Il existe aussi des Dé a 30 faces ou avec des formes de tubes mais je n'ai jamais vu un endroit ou leurs utilisation était demander par les règles.''

Tohoshi ce retint de partir dans l'explication de l'utilisation de ces deux dé car ce lancer la dessus face a un profane signifie souvent aller droit dans le mur. Gardant un œil sur ces objets au quel il tenait et dont il n'avais actuellement aucune maîtrise Tohoshi se mit a détailler son interlocutrice. Il n'apercevait aucune trace de maquillage quel qu'il soit, l'absence de boucle d'oreille et de marque de perçage lui fit reporter son attention de manière un peut plus générale. Il n'aperçus aucun bijoux clinquant et les ongles ne semblait pas verni ou bien celui-ci était relativement mate. Outre ces considération matériel Tohoshi plongea ces yeux dans ceux de l'inconnue essayant de recaser cette personne sans succès, Tohoshi n'arrivait pas a savoir d'où ils pouvais s'être vue pour qu'elle sois ainsi avec lui. Aussi au lieu de ce poser des questions inutiles il rompit sa phase d'observation s'installant relativement confortablement sur la chaise et décida de reprendre la parole.

''excuse moi je n'ai si la mémoire des visages ni celle des nom mais.... on est supposer s'être croiser où? Car cours ou pas cours, tu n'a pas l'aire d'être du genre qui pourrais ce pointer une demi heur avant l'heur selon ce que je vois. Après je m'excuse d'avance si d'aventure je m'était avancer un peut trop tôt et que j'aurais froisser ton honneur de jeune première...''

Tohoshi avais ajouter a dernière phrase avec toute l'ironie dont il était capable. Il faut dire qu'il n'aimait pas les personnes qui se la jouaient un peut trop... lui même répondrait qu'il n'avait rien d'autre à faire que de ce trouver ici si on lui demandait pourquoi il était tellement en avance. Attendant sa réponse Tohoshi chercherais dans ces souvenir si la situation qu'évoquerais la personne en guise de réponse serait plausible ou non...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taka Murakami


Messages : 220
Féminin Année d'étude : Septième
Date d'inscription : 22/06/2008
ÂGE : 26
Topics : ON
I'M : a delicious poison (ou un poison tout court u_u)


+
Relations:
MessageSujet: Re: patience solitaire ou pas. [libre]   Mar 5 Oct - 22:14

La légère mauvaise humeur de Taka s'était envolée, elle ne s'ennuyait plus du tout, contente d'avoir trouvé une nouvelle victime. Combien de temps le pauvre jeune homme résisterait-il au caractère chiant de l'adolescente ? Cette dernière n'en avait aucune idée mais était bien déterminée à le découvrir. Chieuse un jour, chieuse toujours ! Emmerder le monde était un art qu'elle maîtrisait à merveille. Peut-être même un peu trop bien... Nombreux étaient ceux qui en avaient fait les frais, mais que voulez-vous, être élevée dans une famille composée de quatre garçons, ça vous forge le caractère ! Quoique... En fait, il est probable que garçons ou pas, le côté chieuse de Taka se serait manifesté, c'était dans son code génétique, il ne fallait pas chercher. De toute manière, elle, elle avait arrêté, se contentant d'accepter et de faire honneur à sa délicate personnalité. Une pensée pour son entourage... Enfin bref, passons !

La rousse, qui devait par ailleurs faire un tour chez le coiffeur bientôt, sa décoloration commençait à se voir, était donc assise nonchalamment en face d'un parfait inconnu en train de faire mumuse avec les dés qu'il avait sortit, prête à saisir la moindre occasion pour le titiller, et plus si affinité. Pour peu qu'il soit susceptible, ça n'allait pas être triste. Mais pour le moment, rien ne laissait présager une mauvaise tournure des événements, non, Taka était restée plutôt soft pour le moment. Elle s'était juste contentée de piquer les affaires du jeune homme. Gentil, non ? Mais de toute manière, elle comptait lui rendre. Ou pas d'ailleurs. Ca dépendrait. Pour le moment, elle observait les dés avec un faux intérêt, faisant mine de ne pas savoir ce que c'était. Ainsi, lorsqu'elle posa la question, son interlocuteur lui répondit par un monologue auquel elle ne s'attendait pas. A ce rythme, il allait remonter jusqu'à l'origine des dés et tout ce qui allait avec. L’adolescente laissa un sourire ironique s'étendre sur ses lèvres en écoutant sagement l'explication inutile. Toutefois, elle ne rajouta rien une fois l'exposé terminé, laissant l'autre l'observer à sa guise. Elle gardait simplement cette expression narquoise si exaspérante pour qui n'était pas habitué. Puis le jeune homme reprit la parole.

Quelle manière de s'exprimer ! Il sentait l'intello de base à plein nez. Le pauvre, il risquait de rapidement devenir une cible de premier choix pour les moins intellectuels de l'internat, les racailles ou les modes par exemple, mais bon, si Taka était la première à l'avoir trouvé, autant s'en amuser avant qu'il ait appris à répliquer, tout ça. Sauf si c'était déjà le cas, mais bon, ça serait amusant aussi. Bref, elle était contente d'être tombée sur lui et était prête à poursuivre le jeu. En plus, il faisait déjà de l'ironie... Ca allait être sympa !


- Je crois pas qu'on s'est croisé. Ou alors je me rappelle pas ou j'ai pas fait gaffe à toi. Je dois même pas avoir cours là, je me baladais juste pour tuer le temps. Et puis vu que t'étais tout seul avec tes pauvres dés de jeu de rôle...

Par cette simple phrase, Taka signifiait qu'elle avait pris l'autre pour un idiot et qu'elle savait parfaitement ce qu'étaient les dés qu'il avait posé sur la table.

- D'ailleurs, à ta place, le jeu de rôle, j'éviterais. Ca rend débile et asocial.

Car oui, comme on le sait tous, le jeu de rôle, c'est mal, après on se prend pour des tueurs en série et on essaye de trucider les gens à coup de dé dans la rue... Il parait même que certains adeptes ne peuvent plus prendre de décision sans la tirer au dé au préalable. Sinon, la joueuse tient à préciser qu'elle est elle-même rôliste...

Bref, connaissant les préjugés sur les rôlistes, Taka avait décidé de les utiliser pour se moquer de son interlocuteur et potentiellement le faire sortir de ses gonds. On s'amuse comme on peut, hein !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tohoshi Yoshimari


Messages : 26
Féminin Année d'étude : huitième année
Date d'inscription : 25/08/2010
ÂGE : 106
Topics : on


+
Relations:
MessageSujet: Re: patience solitaire ou pas. [libre]   Sam 9 Oct - 19:34

Lors de sa demande quand au moment où il pouvait s'être vu l'élève inconnu avais répondu qu'ils ne s'étaient probablement jamais vu ce qui confirma les choses à Tohoshi. L'entrée brutale dans la conversation n'était pas dérangeante il lui arrivait de discuter des heures avec quelqu'un et finalement ne pas retenir son prénom au moment où ils se quittent, mais pour cela il fallait trouver un premier sujet qui intéressait les deux partis et visiblement le jeu de rôle ne faisait pas parti des centres d'intérêts de la personne en effet elle avait dit « pauvres dés de jeu de rôle » ce qui signifiait que la première question n'était en sois qu'un simple teste même si la raison de celui-ci restait obscure puisque Tohoshi ne voyait pas pourquoi quelqu'un se promènerait avec autant de dé que lui si cette personne n'était pas elle-même rôliste. C'est une étiquète qu'on ne prend pas de risque a posé avec des éléments aussi flagrant, mais paré Tohoshi de cette seul étiquète serais une erreur si on voulait lui en mettre qu'une seul il fallait mettre « bizarre » car Tohoshi pouvait parfois être franchement space...

La seconde prise de parole de son interlocutrice était de la pure provocation en effet même si beaucoup de personnes pensait effectivement ce genre de propos vis a vis de ceux qui partageaient cette activité, c'était assez inattendu dans le sens ou rare était les personnes à critiquer cela de manière aussi directe surtout face à un rôliste puisque justement on les estimait déséquilibré... mais face à cela Tohoshi ce contenta de soupirer gardant un « tu devrais t'éloigner il parait que c'est contagieux » au fond de sa tête qu'il aurait aimé laisser sortir s'il avait été moins gentils et que son esprit l'y permettait en ce moment mais, ce n'était pas le cas...


''Laisse-moi te démontrer le contraire :
Ça ne peut pas rendre bête puisque pour qu'un monde paresse réaliste il est nécessaire que quelques détails y contribuent aussi il faut que maître du jeu et joueurs donnent leurs savoirs respectifs. Les joueurs pour résoudre les problèmes le MJ pour justement mettre des pièges ingénieux. J'ai eu l'occasion d'apprendre l'utilisation du mercure en forge par exemple...''

Tohoshi évoquait là un de ses personnages qui avaient l'occasion de se retrouver à fouiller une forge. Faute de savoir personnel face à ce qu'on lui présentait comme un liquide au reflet argenter dans un tonneau, les dés ont scellés le sors du personnage en le faisant boire la mixture qui était le mercure causant une mort instantanée.

''Quant à rendre asocial voilà une chose impossible. Le jeu de rôle ne peut pas se pratiquer seul par conséquent il ne se fait qu'en groupe ce qui va contre la définition d'asociabilité. Mais comme tout le monde utilise cet argument face au rôlistes cela revient simplement à avouer que ces personnes formes une communauté à pare qui ne rentre pas dans les statistiques habituelles et qui se trouve donc stigmatisé.

Un peu comme les cannibales après tout nous sommes faits des mêmes éléments chimiques que les autres animaux alors pourquoi un tel culte pour le corps de défunt ? Tu saurais me répondre toi qui fais partie du monde ''réel''....''

Ça y est Tohoshi venais d'essayer d'élever le débat sur un autre niveau c'était son tour de tester l'autre. De chercher à savoir ce qui se cachait derrière ce masque visiblement hostile, de savoir si cette personne pourrait être intéressante ou non. En même temps il laissait transparaître dans cette question un zeste de misanthropie et enfin sa capacité à traiter l'humain de la même manière que tout être vivant lors de ces interrogations lorsque celles-ci concernent la masse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taka Murakami


Messages : 220
Féminin Année d'étude : Septième
Date d'inscription : 22/06/2008
ÂGE : 26
Topics : ON
I'M : a delicious poison (ou un poison tout court u_u)


+
Relations:
MessageSujet: Re: patience solitaire ou pas. [libre]   Jeu 21 Oct - 17:21

[Désolée pour la réponse longue à venir ^^']

Et oui, quand elle voulait emmerder son monde, Taka n'y allait pas avec le dos de la cuillère. Si elle devait vexer, insulter ou frapper quelqu'un, elle n'hésitait pas. On n'a rien sans rien comme dirait l'autre. Aussi, alors que son interlocuteur semblait loin d'être stupide, elle avait tout simplement déclaré qu'il risquait de le devenir en faisant du jeu de rôle. Ah les clichés, je vous jure ! Mais jouer sur les clichés était amusant alors l'adolescente ne s'en privait pas. Toute perche tendue est bonne à saisir, alors forcément, si un rôliste lui parlait de son loisir, fallait pas espérer grand chose de la jeune racaille. En tout cas, le garçon face à elle semblait très calme, posé, pas le genre à prendre la mouche pour une aussi petite pique. Elle allait devoir aller au niveau au-dessus. Mais avant de passer à nouveau à l'action, elle écouta ce que l'autre avait à répliquer. Et encore une fois, il partit dans une explication bien construite et qu'on aurait pu croire tout droit sortit d'un cours quelconque. Pour peu qu'on puisse trouver un cours sur le jeu de rôle, évidemment...

Tandis qu'il évoquait tous les bienfaits du jeu, la lutte éternelle entre le MJ et les joueurs, Taka laissa un sourire ironique s'étendre sur ses lèvres. Encore une fois, elle se moquait du côté "p'tit génie" de son interlocuteur. C'était risible et pas bon pour sa future sociabilisation, ça ! Et dire qu'en plus il était rôliste... Désespérant ! Mais le désespoir des uns peut faire le bonheur des autres et généralement, l'adolescente était celle qui ressentait ce bonheur. D'un autre côté, elle était parfois tellement chiante qu'il devenait impossible de se débarrasser d'elle, si bien que ses pauvres victimes finissaient par une belle crise de nerf. Pas joli à voir, mais Taka trouvait ça plutôt amusant. Bon, elle savait que c'était mal, qu'il ne fallait pas faire aux autres ce qu'elle ne voulait pas qu'on lui fasse et tout ce qui allait avec, mais elle, elle voulait vivre et pas passer sa vie assise sur une chaise à ne pas bouger un cil pour être sûre de ne déranger personne. Plutôt mourir ! Rien que l'idée lui donnait la nausée. Enfin bref, reprenons donc le cours des événements. Monsieur l'intellectuel venait de terminer sa petite tirade à laquelle Taka ne put s'empêcher de répondre.


- Pratique, j'avais justement l'intention de passer à la forge après, je leur en parlerai !

Ironie quand tu nous tiens... Nan mais sans blague, quel était l'intérêt de savoir utiliser du mercure dans une forge ? Devait-elle vraiment apprendre au jeune homme qu'au vingt et unième siècle, les forges étaient depuis longtemps dépassées ? Non, elle s'abstiendrait. Elle ne doutait pas que son interlocuteur avait parfaitement saisit ce qu'elle sous-entendait dans sa boutade. Et puis de toute façon, il n'avait pas finit son blabla. Aussi, dans une attitude parfaitement irritante, l'adolescente plaça son visage entre ses mains, fit un grand sourire et écouta en papillonnant des yeux, comme une vulgaire pimbèche passionnée par un débat sur le dernier rouge à lèvres à la mode.

Et bla bla bla, des histoires de cannibales, de communautés à part et statistiques... Pas-sion-nant ! Taka se serait presque endormie devant cette argumentation sans faille. D'ailleurs, elle bailla largement, manifestant son ennui devant un tel discours. Bon, en soit, elle n'était pas une sale cancre stupide et elle aurait parfaitement pu suivre la conversation et y apporter elle aussi des réponses pertinentes, mais non. Elle n'éprouvait pas assez d'intérêt pour son interlocuteur pour mettre vraiment d'elle-même dans la conversation. Aussi, elle se contentait d'être chiante comme elle aimait le faire.


- Le monde réel pense qu'il préfère emmerder le monde en vrai plutôt qu'une table d'attardés occupés à lancer des dés pendant des heures.

Bon, ça c'était fait. Elle n'avait pas dit ça méchamment, mais elle avait mis assez de sarcasme dans sa voix pour qu'au final, la réponse soit désagréable.

- Enfin bon, vous faites ce que vous voulez après, vous pouvez même vous bouffer les uns les autres, y'a pas de soucis, moi je préfère expérimenter les choses en vrai. Je n'ai pas besoin de lancer un dé pour prendre une décision.

Et pourtant, si elle avait tiré toutes ses décisions au dé, aucun doute qu'elle n'aurait sans doute pas emmerdé le quart des personnes qu'elle avait pourri jusqu'à présent. Ca peut avoir du bon les dés aussi... Mais pour le moment, l'adolescente s'amusait juste à énerver son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: patience solitaire ou pas. [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat RPG :: Salles de Classe, Salles Vides-